chasse-sauvagine

bienvenue dans le monde des sauvaginiers!!
chasse-sauvagine

la passion du gibier d'eau

vous pouvez trouver la carte windmig migration meteo sur le portail du forum

la chasse en bateau dans l'estuaire Loire (fin)

Partagez

papydou35

Messages : 3145
Date d'inscription : 11/03/2010
Age : 62
Localisation : bretagne

la chasse en bateau dans l'estuaire Loire (fin)

Message par papydou35 le Mer 7 Avr - 17:17

La nuit a été très très agitée, sommeil léger, cancannement, moustiques, ronflement du matelot....
5h00 du matin !! Réveil des chassous !!! Le bateau bouge depuis un moment, et la marée est pleine.
J'ai les yeux en trou de kékette !! ( je reste polis y'a des dames sur le site ) . La bouche un peu pateuse, le petit anjou rouge a laissé des traces !!
Une petite fraicheur matinale et le peu de sommeil me provoquent des tremblements nerveux. Il fait encore nuit et les bruits divers commencent à se faire entendre, des moteurs au loin sur la loire, annoncent la concurrence sur les autres vasière et un retard qui va faire suer les gens en place depuis la veille.
Ce sont les aléas d'une chasse démocratique ouverte à tous !!!
Celà promet quelques échanges verbaux de la plus haute importance !!!
Personne ne vient dans notre direction... Il faut dire que notre endroit de chasse est synonyme de corvées et que certains ne viennent qu'a l'ouverture chasser sur les vasières !
Pour cela ils montent aux roseaux et se cachent dans une petite canche, mettent quelques formes et repartent très vite, tant que la marée leur permet.
Nous, nous avons fait le choix de rester et le dépard ne pourra se faire, avant 16 h00.

Je ramasse la bache humide qui nous recouvrais, pendant notre phase de cuvage !!!
Je me relève doucement et je regarde par dessus la cache, je distingue les formes et les appelants dans la lueur de la ville en face.
Je regarde plus longuement, je fait les comptes et j'ai une erreur d' une quinzaine d'appelants....
Je me retrouve avec 20 coincs vivants, alors que nous avons que cinq appelants!!. J'observe et je vois tout ce petit monde qui se promène devant moi à une trentaine de mètres.
Je me frotte les mains, je préviens le collègue de cet attroupement devant nous.
Nous sortons les thermos et de quoi casser la croute, pour attendre patiemment 6h00 ...l'heure fatidique des réjouissances !!
(Pour nous, pas pour les canards!!)
Nous observons de mieux en mieux nos hôtes, car le jour se lève doucement et la lueur devient palpable.
Moin dix ! Une raffale retentit pas trés loin de nous et dans un rapide bruit d'ailes , nos espoirs s'envolent !!!
Les cons !!! s'écrie mon pote ...
"Peuvent pas attendre l'heure, on a toute l'année pour chasser !!! "
Il a raison, mais peu importe, les paquets de canards commencent à être bien visible et nous chargeons nos seringues, histoire de soigner
ces petites bêtes tant appréciées.
6h00 !!!! .....Pas une patte à l'horizon, une pétarade organisée commence, les oiseaux affolés décollent de partout et se regroupent par paquet, ils prennent la Loire et cherchent la tranquilité.
Dans notre dos un paquet arrive, pas très haut, ils se séparent et volent en tous sens, ( chez nous on dit Ils font les cons !)
ils ont vu nos plastiques!!!
Les canes dressent la tête, voyant de la compagnie en vue et se mettent à chanter , attirant irrésistiblement ce groupe vers nous, comme des sirènes envoutants les marins. (Snif...c'est beau...)
Ils cassent les ailes, se rapprochent du trou aménagé pour la pose . Nous regardons au travers des roseaux, sans toucher aux fusils, les mains et la figure cachée.
D'un coup nous nous redressons et debout, l'un à l'avant, l'autre à l'arrière, envoyons nos salves libératrices du stress accumulé depuis une quinzaine de jours.
Six coups retentissent, quatres canards tombent.
Deux doublés, un des troisième coup est là pour raidir un petit malin qui repartait .
Nous nous regardons content, car le capot ne sera pas au menu du jour .
Je monte dans l'annexe et en trois coups de rame je récupère notre bien.
Je regarde au loin et je vois des paquets revenir dans notre direction, vite je retourne au bateau et recache notre annexe.
D'autres colverts feront les frais de notre installation. Le bateau s'immobilise à nouveau, les formes sont au sec et les appelants aussi.
La mer regagne l'estuaire très rapidement et cette immensité de vase, est vraiment impressionnante.
Une visite de deux souchets se terminera par un oiseau raide et un autre blessé.
Alors là commence le sport !!!
Cet oiseau tu le chasses, tu le blesses, tu vas le chercher et tu le ramènes coute que coute.
L'eau est a 500/600m m devant nous. Le souchet a vu une gouline avec un peu d'eau qui coule vers l'estuaire, nous avons tenté de l'arrêter mais il se couche et la volée de grenaille ne l'atteint pas
il est en limite de portée.
"Satanée ferraille, quelle merde !!"gromelle mon pote,
"Avec du plomb, un coup de 4, il était raide!! "
Oui mais il faut faire avec. L'heure est à la course poursuite!!
Je tombe la veste, j'enfile les cuisardes, je prends le pousse pousse, pose mon fusil chargé à l'intérieur , canon vers le ciel et devant moi,
j'attrape les deux poignée, je me penche en avant pour que le poids de mon corps soit suporté par l'engin et en avant!!!
La vase est très mole et arrive bien au dessus du genou...faut pas trainer si t'arrête t'es foutu !!!
Je me dirige vers la gouline où à disparu "la goule large" et je descends dedans car la vase porte mieux .
J'accélère comme je peux et devant j'apperçois l'animal qui file vers son salut, il ne m'a pas encore vu !!
Je ne lache pas l'affaire et je gagne du terrain sur ce chenapan, qui m'a vu approcher.
Je me stabilise, je prends mon fusil (Beretta 3 coups automatique AL 391 ULRIKA) ,mets en joue la bestiole et l'arrête net dans sa fuite.
J'avance jusqu'à lui et le ramasse , il est couvert de vase. En repartant, je rince le coinc dans le fond de la gouline, un filet d'eau coule.
Il rejoint le fond du pousse pousse. Je me retourne et là je vois le bateau à 300m !!!
Corvée inverse, je reprends mon souffle et repard tranquillement vers mon pote, je suis couvert de giclures de boue, j'en profite pour ramasser le cadavre des autres victimes de notre expédition.
Le copain, (lui ne pèse que 55kg), dans la matinée, pendant une pause canardesque, décide de s'éloigner du bateau pour satisfaire un besoin naturel.
A environ une cinquantaine de mètres derrière l'embarcation, il monte dans le pousse pousse, pose culotte et tout en chantant
" Le seigneur fit pour moi des merveilles, il faut croire en sa parole", se libère .......du melon et autre civet de garenne !
Imaginez cette image.....
..... Au beau milieu d'une vasière,
......un jour d'ouverture de la chasse,
......un loustic, le cul à l'air, (tout blanc d'ailleur), en train de chanter un cantique en posant sa pêche !!!
Moment unique et inoubliable.....
Quelques vanneaux feront les frais de leur curiosité, à chercher un comparse qui les siffle.
Deux courlis viendront rejoindre le tableau et trois sarcelles feront les frais de la remontante en venant poser dans les formes.
"Belle ouverture pensais je ", en ramassant les plastiques dans les sacs paco.
Les roseaux sont arrachés de l'armature, l'annexe hissée à bord et retour vers le port.
Les anciens qui ne chassent plus sont là pour accueillir les Héros !!.
Les discussions vont bon train.
On rejoue les scènes singulières,les actions payantes.
Mai on ne s'attarde pas sur les loupés, c'est l'ouverture !!!
Le bateau est nettoyé et mis sur la remorque, les affaires sont rangés dans la voiture, sauf la glacière, car quand tout est fini, on boit une petite mousse, avec toute la bande d'amis qui chasse en bateau.
Une confrérie assez restreinte, d'hommes déterminés,
bravants les éléments parfois déchainés , pour assouvir leur passion grace à cette chasse extrème.
Une fraternité c'est installé, un respect profond de l'autre.
La concurrence reste de mise, quand même, pour les meilleurs passages, les meilleurs endroits plus réguliers, mais le premier qui y est ne sera jamais emmerdé par un autre de la bande.,
Un petit coup de téléphone les jours de passage : "Y'a du pilet qui arrive sur la pointe" !.
"Les oies sont sur les vases de la "Vache crevée" !
C'est tout cela la chasse en bateau....
L'hiver ,quand vous êtes posés sur la vase pendant une dizaines d'heure, et qu'aucun gibier ne vient vous rendre visite, que vous ne pouvez pas repartir avant la montante, l'attente est longue.
Dans le bateau aucun confort, pas de cabine, pas de toit, pas de chauffage,
au milieu des vases par grand vents,il n'y a que les passionnés un peu cinglés pour vivre sa passion comme celà.
Des Bretons des durs , des tatoués !!!! Gavés de cidre, de goutte et de galettes de sarazin.( LOL !)
Voilà , j'espère vous avoir communiqué et vous avoir fait partagé ma passion durant ces trois petits sujets .
Un jour peu être, je vous emmènerais voir en vrai ce lieu merveilleux, où j'ai dissimulé le trésor d'une partie de ma jeunesse. ( Soupirs....)
Amitiés à tous. Bevet Breizh." Breton tu nais, Breton tu meurs !!! " Papydou35.
Photos d'une petite partie de la vasière ( au fond Raffinerie de Donge)

papydou35

Messages : 3145
Date d'inscription : 11/03/2010
Age : 62
Localisation : bretagne

Re: la chasse en bateau dans l'estuaire Loire (fin)

Message par papydou35 le Dim 11 Avr - 12:04

Je vois par vos réponses postées que ça vous a pationnés !!!! No langue
Pas grave..... La jalousie c'est comme la tarte aux poils, tu en a pleins les dents et ça t'emme..de !!!!! scratch :pipi:
Vive les bretons rondouillards et un peu rougeots!!! cheers
Ils sont pas qu'a Lille les rougeots !!!!! lol! ....( Rougeots de Lille..)

Kenavo . eminette :0935yx-6d0c6:
avatar
raffaleur
webmaster
webmaster

Messages : 75894
Date d'inscription : 04/07/2009
Age : 52
Localisation : pas de calais

Re: la chasse en bateau dans l'estuaire Loire (fin)

Message par raffaleur le Dim 11 Avr - 12:31

lol si papydou superbe récit et superbe mode de chasse rustique !!

raconte nous en encore comme celle la !! cheers


_________________
huttier de l'extréme
black cat attitude What a Face
avatar
gerbillon

Messages : 794
Date d'inscription : 07/07/2009
Age : 34
Localisation : lisieux

Re: la chasse en bateau dans l'estuaire Loire (fin)

Message par gerbillon le Dim 11 Avr - 12:44

vraiment tres beau recit on si croirait tellement c est bien raconter
merci mon ptiot breton
kenavo papy
on en redemande encore Winner

papydou35

Messages : 3145
Date d'inscription : 11/03/2010
Age : 62
Localisation : bretagne

Re: la chasse en bateau dans l'estuaire Loire (fin)

Message par papydou35 le Dim 11 Avr - 18:01

Merci les copains !!! cheers
Je me demandais si y'en a k'avais lus!! scratch
Mais bon.... je vois que y'en a qui suivent.!
Prochain récit la chasse aux dahuts dans les monts d'Arrés.... ça promets!! hunter-29da
Préparés vos gamelles , va falloir faire du bruit !!! :bounce:
Kenavo. Papydou35.
****Pour les autres forumeurs!! Et allez y goutez la tarte aux poils, c'est super cool!! :z_cool_C:

avatar
gerbillon

Messages : 794
Date d'inscription : 07/07/2009
Age : 34
Localisation : lisieux

Re: la chasse en bateau dans l'estuaire Loire (fin)

Message par gerbillon le Dim 11 Avr - 20:50

je n ai vus ton post qu aujourd hui donc voila papy

papydou35

Messages : 3145
Date d'inscription : 11/03/2010
Age : 62
Localisation : bretagne

Re: la chasse en bateau dans l'estuaire Loire (fin)

Message par papydou35 le Dim 11 Avr - 21:00

Même pas grave Gerby !!! cheers
Entre voisin faut pas se gêner !!! lol!
Bonne semaine pour le job. :0935yx-6d0c6:
Kenavo. Papydou35.
avatar
gerbillon

Messages : 794
Date d'inscription : 07/07/2009
Age : 34
Localisation : lisieux

Re: la chasse en bateau dans l'estuaire Loire (fin)

Message par gerbillon le Dim 11 Avr - 21:00

a toi aussi papy bon courage

Contenu sponsorisé

Re: la chasse en bateau dans l'estuaire Loire (fin)

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Ven 15 Déc - 7:25